Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for août 2014

Inde (2ème partie)

(30 juillet 2014)

Journée sans contredit la plus difficile de toutes mes vacances. Lorsque je me lève, je ressens une grande fatigue. Pas longtemps après être partis je constate que je fais un peu de fièvre. C’est une des plus longues journées du trek avec 23 kilomètres à parcourir et 300 mètres de dénivellée positive.

Je survivrai néanmoins à ma grande faiblesse avec l’aide du Coca-Cola, des Advils, de mes amis qui vont porter quelques trucs de mon sac et finalement de Stanzin qui va finir par le porter au complet.

Sinon en soi la marche n’est pas si dure. On longe la vallée de Markha. Sur la fin on doit traverser la rivière Markha mais ça se fait bien puisque à cet endroit elle s’est subdivisée en cinq bras. On arrive un peu après 14h00 au village de Markha. Et oui, la vallée, la rivière et le village ont le même nom. 🙂

Je vais me reposer le restant de l’après-midi, tout le soir et toute la nuit.  Le lendemain matin je serai presque remis à 100%. Il m’est arrivé exactement la même chose au Népal. 24 heures et c’était fini.

(31 juillet 2014)

Cette journée de marche sera excellente. On commence par une traversée de la rivière. Eau absolument glaciale qui me fera pousser quelques cris. 🙂 On continue de longer la vallée de Markha et après quelques heures on apercevra enfin le Kang Yatsé avec sa cime enneigée.

Arrivée au campement de Tchochungtse vers 13h00. On aura droit à un excellent spectacle. En effet, un troupeau de plus d »une trentaine de blue sheeps gambadent à flanc de falaise et sur la crête. On les observe pendant un bon bout de temps.

IMG_3557

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes à près de 4200 mètres et il fait plus froid.

(1er août 2014)

Ce qui retient notre attention ce matin ce sont les nombreuses marmottes qui se baladent pas loin de notre campement. Elles sont bien mignonnes et on passe pas mal de temps à les observer et à les photographier.

Le trajet jusqu’à Nimaling, notre campement le plus élevé à 4750 mètres, sera excellent. On continue de se rapprocher du Kang Yatsé et on le verra de mieux en mieux. C’est une toute petite journée de marche. On arrive après 3h15 seulement. Nous sommes sur un grand plateau. Il fait beaucoup plus froid. Il y a à cet endroit énormément d’animaux qui se promènent un peu partout, y compris autour de nos tentes.

 

IMG_3601

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je sors mon manteau d’hiver que je n’avais pas encore utilisé. La nuit sera vraiment plus froide.

(2 août 2014)

Cette journée sera ma préférée de toutes mes vacances. C’est une journée de repos et Stanzin nous propose de grimper jusqu’au glacier du Kang Yatsé qui culmine à 6400 mètres. Il fait un temps absolument radieux. Vu de notre campement ça semble assez proche mais finalement il faudra un bon deux heures pour s’y rendre. On s’arrête à 5135 mètres. La vue sur le glacier est excellente. On contourne un peu la Kang Yatsé sur la gauche et on peut admirer d’autres sommets enneigés et un autre glacier. C’est une magnifique balade que beaucoup de gens ne font pas puisqu’ils ne s’arrêtent pas à Nimaling. Dommage !

 

IMG_3590

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En après-midi on traverse la rivière et on va voir les 4-5 familles qui vivent à Nimaling d’une manière semi-nomade. Ils ont des maisons faites en pierre et ils vivent au milieu de leurs animaux dans des conditions assez rudimentaires. On assiste à la fabrication du beurre à l’aide d’une baratte traditionnelle. Les gens font également du yaourt.

Avant le souper, on fait quelques parties de dés. Et les Droger sont fidèles à leur p’tit verre de Whisky quotidien.

Pendant le souper, on assiste à l’assassinat d’une chèvre de l’autre côté de la rivière. C’est un peu loin mais on finit par très bien voir les morceaux de viande qui sont découpés. Stanzin ne s’en vantera pas sur le coup mais il y a 2 kg pour nous de cette pauvre bête et ça fera un excellent ragoût pour le souper du lendemain. 🙂

Nuit encore très froide mais bon, c’est la dernière. En effet, le lendemain nous franchirons notre plus haut col et on amorcera la descente vers des altitudes moins élevées.

(3 août 2014)

Ce matin je me sens d’attaque. Vers 7h30 on entreprend la montée vers le col de Kangmaru, à 5220 mètres. On mettra 90 minutes pour l’atteindre. C’est très drôle car Stanzin, qui visiblement a bu de la bière la veille (il m’a même demandé des Advils), n’est pas au somment de sa forme et arrivera 10 minutes après nous.

La vue de là-haut est excellente. On a un angle différent sur les montagnes et les glaciers que nous avons aperçus la veille. Le temps est très clair et on peut même voir au loin le K2. Il y a beaucoup de vent, de drapeaux à prières et de monde aussi.

IMG_3612

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On amorce une très spectaculaire descente de 1350 mètres en direction de Chokurmo. En effet nous aurons droit à des paysages assez surprenants sur la fin. On se croirait quasiment dans certains parcs du sud-ouest des USA.

Arrivés au campement on profite de la tente parachute. Le p’tit monsieur est bien sympathique. Il nous fait écouter de la musique du Ladakh, il nous fait même une p’tite danse. On boit des bières et on mange des p’tits snacks.

Pour souper on a droit au fameux ragoût de chèvre mentionné précédemment. On a droit aussi à un gâteau de fin de trek.

(4 août 2014)

Ce matin, nous n’avons que deux heures de marche à faire pour revenir à la civilisation. Cependant le trajet est très agréable. Arrivés à Shang, le véhicule est là mais il faudra attendre pas loin d’une demi-heure que les chevaux et le reste de l’équipe arrivent. On leur donne leur pourboire. On avait un doute à ce sujet car je n’avais pas réussi à savoir combien on doit donner. Ils ont tous l’air de bonne humeur ensuite, donc j’imagine que c’était suffisant. 🙂

On s’entâsse tous les six (le ponyman est reparti avec ses bêtes) dans la Toyota Qualis et on se dirige vers le monastère de Hemis. Ça ne sera pas mon préféré mais il est bien entretenu. On sent qu’il reçoit beaucoup de visiteurs. Il y a un joli petit musée. On ne se racontera pas d’histoires. La seule chose à laquelle je pense, c’est la douche à l’eau chaude qui m’attend à l’hôtel !

On arrive à 13h40. Nos chambres sont prêtes et je me débarbouille bien comme il faut. Pour le reste de l’après-midi je vais faire un peu d’Internet et je fais du repérage de restaurant pour le soir. En effet, on veut absolument manger un poulet au beurre et Stanzin nous a indiqué quelques endroits où ils en servent.

Quand vient le temps de souper, on nous dit (au premiers resto) qu’il y a aujourd’hui une fête bouddhiste et que dans tout le Ladakh ils ne servent ni alcool ni viande. Imaginez l’état de détresse de trois touristes qui arrivent de trek et qui n’ont à peu près pas mangé  de viande et qui ont envie de trinquer pour souligner le retour à la civilisation ! 🙂 On trouve un autre restaurant à la morale un peu plus élastique disons et on se gave de poulet au beurre et de bière Kingfisher. C’est une belle soirée à l’ambiance très festive.

Premier dodo dans un vrai lit depuis 12 jours. Yé !

(5 août 2014)

On prend le p’tit déj à 5h00 et pas longtemps après on se rend à l’aéroport. Il y a un sacré bordel. On se fait fouiller et on doit montrer le passeport à plusieurs reprises. Finalement Nicolas devra même aller identifier visuellement nos bagages juste avant qu’ils les mettent dans l’avion.

Le vol d’une heure se passe parfaitement bien et on arrive même à Delhi avec pas loin d’une demi-heure d’avance. On récupère nos bagages très rapidement et on se met à la recherche du chauffeur de l’hôtel qui est sensé nous attendre. On va regarder partout et après 35 minutes, on abdique. On prend un taxi de l’aéroport et on se rend à l’hôtel. On est à l’heure de pointe et il y a pas mal de trafic. Arrivés à l’hôtel, ils se confondent en excuses. Ils nous offrent en compensation le transfert vers l’aéroport lors de notre départ.

Avec tout ça il est rendu 11h30 et on meurt de faim. On se rend au McDo, à 2 minutes à pied de l’hôtel. En effet, j’ai convaincu les Droger d’essayer le Mc Paneer, un espèce de sandwich avec une galette de fromage indien (le paneer) légèrement pané et assez piquant. C’est exotique et je vous le recommande. En Inde on ne mange pas de boeuf. Donc pas de Big Mac au menu.

Cet après-midi on va se balader passablement dans Delhi. On commence par la visite de la magnifique tombe d’Humayun, construite au milieu du 16ème siècle par la femme de cet empereur moghol.

 

IMG_3654

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On poursuit avec le Hazrat Nizam ud-din Dargah, un lieu de pélerinage dans un quartier musulman assez incroyable. Tout d’abord on a un mal fou à le trouver. C’est un endroit hautement atmosphérique avec beaucoup de mendiants, des musiciens, des gens qui prient et des enfants qui plongent dans un bassin d’eau dans lequel je ne mettrais pas le gros orgueil. 🙂

Pour terminer notre journée de visite, on se rend sur Chandni Chok, l’artère principale de Old Delhi. Bien évidemment on plonge en plein chaos. Il y a du bruit, du monde partout, c’est pas trop propre et ça ne semble pas avoir changé du tout depuis la dernière fois que j’y suis passé en 1993.

IMG_3683

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On revient en rickshaw vélo et le pauvre jeune homme en arrachera lorsque viendra le temps de monter la côte qui passe par dessus les voies ferrées pour rejoindre notre hôtel. Dur métier que celui de rickshaw wallah (conducteur de rickshaw).

Pour souper, on se rend dans un resto sur le toit d’un hôtel. Bien que le soleil soit couché,  le facteur humidex sera encore au delà de 40 degrés. On se gave de bière fraîche, de poisson, de mouton et de poulet tandoori.

Une journée bien remplie !

(6 août 2014)

Journée très attendue, surtout pour les Droger. On part en taxi vers 6h00 en direction d’Agra. Là, je constate à quel point l’Inde change. On l’avait déjà constaté à l’aéroport qui est ultra moderne. Il y a des constructions de nouveaux bâtiments partout dès que l’on sort de Delhi.

La route pour se rendre à Agra est payante et ma foi, presque vide. Il faut un bon 3 heures pour parcourir les 200 km jusqu’au Taj Mahal. Cependant à certains moments le chauffeur roule à 140 km/h.

Arrivés à Agra, un guide nous prend en charge. C’est un monsieur bien sympathique qui sera une mine d’information. Les mesures de sécurité sont beaucoup plus importantes que dans mes souvenirs. Mais tout ça ne prend pas énormément de temps. En effet, l’été est la basse saison et ce n’est pas le week-end.

Là on peut le dire que nous sommes vraiment chanceux. La veille il pleuvait abondamment. On a droit à du soleil et par moment le ciel est même assez bleu. Par contre il fait une chaleur implacable.

C’est une excellente visite. Je maintiens que c’est le plus beau bâtiment que j’ai vu de toute ma vie. Il a été construit par Shah Jahan pour l’amour de sa femme morte en accouchant de leur 14ème enfant.


IMG_3689

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On y flâne un bon bout de temps, on fait des tonnes des photos et ensuite on se dirige vers le Fort rouge d’Agra. Ce lieu est très intéressant. Il a été construit dans les mêmes années que le Taj Mahal et servait de lieu de résidence. N’oublions pas que le Taj Mahal est un mausolée.

On complète avec une brève visite d’un atelier où on produit et où on vend des souvenirs conçus selon la méthode dite de pietra dura. C’est une technique qui a été importée d’Europe et c’est ce qu’on retrouve sur le Taj Mahal. Il s’agit d’incruster et de coller des pierres semi-précieuses et précieuses dans le marbre. Les prix sont exorbitants (en partie dû au fait que le guide et peut-être même le chauffeur toucheraient certainement une bonne commission sur nos achats) et on n’y reste pas trop longtemps.

On dîne sur place et on reprend la route. Vers 17h00 nous sommes à Delhi.

Pour souper on se rend à Connaught Place. Lors de mon précédent séjour à Delhi, je logeais tout près de cet endroit. Il a complètement changé. Je ne reconnais pas du tout les lieux. Il y a une première rue circulaire avec plein de magasins, des restaurants un peu chics et des indiens visiblement bien nantis. Et il y d’autres rues circulaires tout autour de la première. On passe une belle soirée et on profite du 2 pour 1 sur les bières. En effet, on en commande 3 et nous garnit la table de 6 grosses bières. La chaleur de l’Inde nous a donné soif ! 🙂

(7 août 2014)

Dernière journée à Delhi.

Comme première activité, on expérimente le métro, une autre nouveauté à Delhi. On se rend plein sud au Qutb Minar. Le métro est climatisé. Il doit y avoir un bon 12 degrés de différence avec le monde extérieur. Il est très bondé et on ne voit que très peu de femmes. Pour avoir reparlé après il semblerait qu’il y a un ou deux wagons réservés pour les femmes. C’est une belle expérience.

Le minaret, d’une hauteur de 73 mètres, a été construit au 12ème siècle. Il a été bien restauré et le parc tout autour est très joli. C’est une belle visite que nous apprécions tous les trois.

 

IMG_3715

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit conseil si vous prenez le métro à Delhi : il faut acheter les billets à la station d’où on part. On l’apprendra à nos dépends. On avait acheté des billets dès le départ pour l’aller, le retour, etc. Plusieurs ne seront pas utilisables et on devra en acheter d’autres.

On remonte encore une fois en métro vers le centre et on s’arrête pour visiter la tombe de Safdarjang. Elle est très jolie mais manque d’entretien un peu. Il aurait fallu la visiter avant celle d’Humayun, qui est vraiment beaucoup plus jolie et mieux entretenue.

On termine les visites par le temple hindou de Lakshmi Narayan. Il est très joli, il est en parfait état. Je le trouve justement un peu trop parfait. 🙂 Il n’y a pas beaucoup de monde et on ne sent pas trop la ferveur religieuse.

Comme dernière activité de notre séjour en Inde, on se rend dans des magasins d’état. Les prix sont supposément fixes et c’est de la bonne qualité. On entre dans une boutique où on vend des trucs en pietra dura comme à Agra. Les prix sont environ 25% de ce qu’on aurait payé à Agra. On fait quelques achats et le monsieur, sans qu’on le demande, nous fait un petit rabais.

On fait un dernier arrêt dans un magasin où on vend du thé. Je fais des provisions pour l’hiver qui arrive !

Pour souper, comme je dois partir pas très tard pour l’aéroport et qu’on est un peu fatigué de notre journée de visite, on soupe à l’hôtel. On boit quelques bières. On mange sur la terrasse, même si c’est étouffant. Je profite une dernière fois des klaxons et des odeurs de la ville.

À 22h00, comme prévu, je suis à la réception de l’hôtel et là j’avoue je vais perdre ma bonne humeur. Le personnel de soir et de nuit ne sont pas au courant que mon transfert vers l’aéroport est gratuit pour les raisons mentionnées précédemment. Je vais donc devoir argumenter avec eux un p’tit bout de temps. Finalement on part et tout va s’enchaîner parfaitement bien jusqu’à Québec. J’arriverai bien fatigué après un voyage de 23h45.

De bien belles vacances en Inde !

Publicités

Read Full Post »

Inde (1ère partie)

Avant d’aller plus loin je me permets de faire une petite mise en contexte pour expliquer comment est née l’idée d’aller faire de la randonnée au Ladakh avec les frères Droger. Ça remonte à l’automne 2013 et ma patronne de l’époque revenait tout juste d’un séjour de trois semaines dans cette région. Et visiblement elle avait adoré les paysages, la population, de même que l’équipe indienne qui les avait accompagnés durant leur périple.

Elle m’a refilé les coordonnées de l’agence locale (Dharma Travel) et j’ai tendu une perche aux frères Droger pour tester leur intérêt. Ils ont embarqué dans le projet quasi instantanément et ensuite il a suffit de choisir un trajet. Nous avons donc opté pour un séjour de 15 jours au Ladakh, dont 12 jours de marche.

Pour le reste, nous avons convenu de quelques jours à Delhi et à Agra avant et après notre séjour au Ladakh. Voilà le projet était officiellement lancé.

Je reconnais que c’est toujours un peu insécurisant de transiger directement avec une agence locale. À un certain moment il faut se commettre et déposer de l’argent dans un compte de banque à l’étranger. Il faut se fier à son instinct et avoir confiance que tout va très bien se passer. Dans ce cas-ci, les risques étaient faibles puisque j’avais eu le nom de cette agence par quelqu’un que je connais. L’expérience a démontré que l’agence en question était parfaitement digne de confiance et je la recommanderais à quiconque veut voyager dans cette région de l’Inde.

(20 juillet 2014)

Arrivée à Delhi vers 1h00 AM, i.e. avec environ une demi heure de retard. Nous sommes en pleine mousson et je m’attends à de violents orages qui dans les faits ne viendront jamais. En quatre jours à Delhi et à Agra, nous n’aurons guère plus que cinq minutes de pluie. Par contre la chaleur sera au rendez-vous.

J’aurai quelques instants d’angoisse car mes bagages vont arriver dans les tout derniers. Mais bon, ils arrivent et je peux aller rejoindre le taxi envoyé par l’hôtel. Le p’tit monsieur m’attend comme convenu avec une pancarte sur lequel apparaît mon nom. J’avoue qu’après avoir voyagé une vingtaine d’heures, ça fait toujours plaisir de savoir que quelqu’un nous attend.

Transfert rapide jusqu’à l’hôtel City Star qui s’avérera un excellent choix.

Dodo vers 3h00 AM.

Le matin, je renoue avec le chaos typiquement indien. Déjà je peux l’apprécier à partir de la terrasse de l’hôtel. Plus tard, en attendant l’arrivée des Droger, je pars me balader un peu. Le quartier, comme prévu, est très délabré et pauvre. Je fais un bout et j’abdique. Je rentre à l’hôtel et j’attends patiemment Nicolas et Laurent. Ces derniers arrivent à l’heure, en provenance de Paris.

On prend un premier repas au resto de l’hôtel, accompagné de bière locale et on se lance dans la découverte de Delhi. Comme première visite, on s’offre le Fort Rouge. Pour les Droger c’est l’occasion de faire une première balade en rickshaw motorisé. Très agréable d’avancer à vive allure dans le chaos de la circulation.

C’est dimanche et il  y a une très longue file d’attente. On va constater que dans les sites il y a énormément d’indiens. D’ailleurs ils paient habituellement le 1/20 de ce que les touristes étrangers  paient pour visiter un site.

De là, on part à pied et on se dirige vers la Jama Masjid, i.e. la grande mosquée du vendredi. C’est la plus grande de toute l’Inde. On y flâne un bout de temps.

IMG_3235

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le reste de la journée on se déplace vers New Delhi, la partie de la ville construite par les britanniques. On se balade dans le coin de la India Gate, un très joli petit arc de triomphe et de la résidence présidentielle.

 

IMG_3248

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l’hôtel où les Droger me réservait une surprise. En effet ils ont apporté (illégalement) un St-Nectaire et une baguette. Il y a également un Côtes-du-Rhône. Pour moi c’est l’occasion de renouer avec les croustilles Lay’s India’s Magic Massala que j’avais découvertes au Népal trois ans plus tôt.

(21 juillet 2014)

Départ très tôt pour l’aéroport. Incidemment j’en profite pour dire que ce dernier est tout neuf et n’a rien à envier aux aéroports dans les grandes capitales du monde. Le vol en direction de Leh, au Ladakh, dure environ une heure. Paysages de montagnes assez spectaculaires sur la fin. Je m’aperçois vite que les montagnes ne sont pas aussi hautes qu’au Népal. D’ailleurs durant le trek, nous ne verrons pas beaucoup de neige.

Stanzin, le patron de Dharma Travel nous attend et nous conduit à l’hôtel Kidar, vraiment très sympathique. Il est un petit peu en retrait de la ville et a un superbe jardin. Nous sommes à près de 3500 m et on a le souffle court un tantinet. Stanzin nous ordonne de nous reposer pour tout l’avant-midi, ce que nous faisons.

Après le dîner, on part avec notre guide (qui devra quitter après les deux premières journées et sera remplacé par un autre, tout aussi sympathique) à la découverte des monastères et des stupas. Ce sera premièrement le Palais de Leh, ensuite le monastère de Tsemo et finalement le stupa de Like Shanti. Tout y est : les bouddhas, les lampes à huile, les instruments de musique, les drapeaux de prières. Pour moi, c’est du connu puisque j’en ai vu beaucoup au Tibet et au Népal. Mais j’envie Nicolas et Laurent de découvrir tout ça pour la première fois.

IMG_3278

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On se balade un peu dans Leh qui est une ville assez sympathique.

Pour terminer la journée, une grosse bière sur la terrasse de l’hôtel, suivie d’un p’tit souper tranquille. Voilà, le séjour au Ladakh commence bien !

(22 juillet 2014)

Nous partons à 9h00 avec le guide, en véhicule, pour d’autres visites de monastères et de temples dans les environs de Leh. Comme ce sera le cas pratiquement tout le temps durant notre séjour au Ladakh, il fait un temps magnifique. Chaleur, soleil et ciel bleu sont au rendez-vous.

Dans l’ordre nous visiterons le palais de Shey, le monastère de Thiksay et celui de Matho. C’est une belle journée de visite. Ces endroits sont tous très bien entretenus. Il y a de la couleur partout, des statues de divinités bouddhistes. On a même droit à une cérémonie de prières au monastère de Thiksay. Ce dernier, haut perché sur une colline, ressemble beaucoup au Potala, situé à Lhasa au Tibet. Ce sera sans contredit mon préféré.

IMG_3325

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On revient à Leh au milieu de l’après-midi. Pour moi c’est l’occasion de passer un peu de temps dans l’Internet car bientôt nous serons totalement coupés du monde extérieur pendant 12 jours.

En soirée, Stanzin, le patron de Dharma Travel nous convie à un festin au restaurant « Tibetan kitchen ». La table est pleine de victuailles et la bière est abondante.

(23 juillet 2014)

Dernière douche avant un sacré bout de temps ! Je ramasse toutes mes affaires et nous partons en direction de Lamayuru, point de départ de notre trek.

On fait la connaissance de notre nouveau guide, qui s’appelle lui aussi Stanzin. Il a 25 ans et il s’avérera très sympathique. Il possède beaucoup de connaissances sur la religion, sur l’histoire, sur les monastères, etc. En plus, il connait visiblement bien le trajet que nous emprunterons dans les 12 journées suivantes.

Lamayuru est à 126 km de Leh. On s’arrêtera en chemin à deux reprises. La première fois pour visiter le monastère de Alchi Choskor. Et une seconde fois pour visiter celui de Rigzong. Dans ce dernier nous aurons droit à une excellente cérémonie de prières. Je suis content pour Laurent car on peut même entendre le Gyaling, i.e. le hautbois tibétain.

Arrivée à Lamayuru en milieu d’après-midi et installation du campement. On repartira avec le guide pour visiter le monastère.

IMG_3363

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous ça sera la première nuit de camping. Ce sera également l’occasion de constater à quel point nous avons un excellent cuisinier. Il va faire preuve pendant tout notre séjour de beaucoup d’imagination pour nous concocter des trucs variés et originaux. Ce soir nous avons du mouton, apporté de Leh. Cependant comme on peut s’en douter, la viande sera rare dans les prochains jours.

La nuit sera douce.

(24 juillet 2014)

Moment tant attendu. J’ai vraiment hâte de me dégourdir les jambes bien comme il faut.

Comme à chaque matin, on nous apporte le thé et un peu après, une petite bassine d’eau chaude.

On retourne au monastère pour assister à la prière. C’est vraiment excellent. Il y a une sacrée ambiance avec les instruments de musique, les très jeunes moines qui luttent contre le sommeil. On nous offre du thé très salé. Un verre suffira. 🙂

Comme première journée de marche, on commence tranquillement. Ce sera environ trois heures de marche seulement. On doit franchir un premier col à 3700 mètres. Ensuite, une longue descente suivra jusqu’à notre campement. Le problème aujourd’hui sera sans contredit la chaleur. En après-midi la montre de Nicolas nous indique qu’il fait 34 degrés Celsius.

Ce campement (Wanla) ne sera certainement pas notre préféré. Cependant nous pourrons y prendre une douche avec un sceau d’eau glaciale. 🙂

IMG_3389

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le reste de la journée on relaxe, on boit de la bière et on bavarde.

(25 juillet 2014)

Au programme aujourd’hui, une bonne vingtaine de kilomètres de marche avec une dénivellation positive d’environ 500 mètres. On va longer une vallée. On marche le long d’une route. À prime abord lorsque le guide nous en avait parlé nous n’étions pas très enthousiastes. Cependant les paysages sont très jolis. On croise quelques petits villages et il y a de magnifiques champs de blé tout verts qui contrastent avec les paysages de montagnes aux alentours.

Le campement, à Hinju, est excellent. Il y a une tente parachute avec plein d’ombre et de bière, un sommet enneigé et la rivière qui coule où on peut faire un brin de toilette.

IMG_3409

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À noter les incroyablement bonnes croustilles maison faites par notre cuistot. D’ailleurs on s’organise pour qu’il sache à quel point nous les avons aimées. On en aura d’autres pendant le voyage. 🙂

Dans ce campement nous faisons la connaissance d’un groupe de belges flamands avec qui nous socialiserons pas mal durant le trek, leur parcours étant sensiblement le même que le nôtre.

(26 juillet 2014)

Fait à signaler ce matin : Nicolas mange une toast au beurre de pinottes ! J’aurais jamais cru voir ça de mon vivant. 🙂

Aujourd’hui nous avons une bonne journée de marche devant nous. Nous avons un col à franchir à 4900 mètres. Pour s’y rendre, nous devons grimper un bon 1000 mètres et le tout nous prendra un peu plus de trois heures. Là-haut les paysages sont magnifiques mais il vente et fait passablement froid.

 

IMG_3426

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La descente jusqu’au campement (Sumdha Dhok) sera longue également. Sur la fin nous aurons droit à une ou deux traversées de rivières un peu dangereuse et aussi à quelques gouttes de pluie. Tout ça ne dure pas et le soleil va recommencer à briller de tous ses feux.

Fait à signaler concernant ce campement : lors des terribles inondations d’août 2010, trois touristes y sont morts.

(27 juillet 2014)

Ça ne sera pas ma journée préférée. Le trajet pour se rendre au campement suivant ne sera pas très long. Nous devrons traverser une rivière en enlevant nos bottes. On constate à quel point l’eau est glaciale.

Sinon nous avons également un col à traverser avec une montée de plusieurs centaines de mètres.

Le campement (Lanake) ne sera définitivement pas notre préféré. Pas beaucoup d’endroit pour relaxer.  Il fait très chaud et l’après-midi va passer très lentement.

Le principal problème c’est l’eau. Il n’y en a pas beaucoup et elle arrive de par le haut de la montagne. Elle traverse une zone où il y a plein d’animaux. Avant de la boire on la fera bouillir et nous la traiterons avec nos p’tites substances chimiques. Mais c’est un peu dégueu quand on y pense !

(28 juillet 2014)

Dès qu’il y a des ânes dans les parages, il y a un risque qu’ils fassent le bordel pendant la nuit. Et c’est justement ce qui arrive. Il y en a toujours un en rut. Sinon ils font des bruits qui sont tellement forts que ça pourrait réveiller un mort.  Je crois que le vrai terme est le mot « braiement ».  🙂

La journée qui commence sera excellente. Nous débutons par une grimpette d’un bon 500 mètres jusqu’au col de Dundunche. On met une heure et 20 minutes et tout se passe bien. Une fois au col, nous allons amorcer une descente de 1600 mètres. Paysages grandioses.

Le campement (Chilling) est situé sur le bord du Zanskar. Ce dernier coule à vive allure et on peut y faire du rafting.

Il y a également une autre petite rivière et ils ont aménagé un petit tuyau qui fait office de douche. On en profite bien.

Pour le reste de la journée, on visite le village. Il y a un vieux monsieur qui fait des trucs artisanaux en métal. Il y a un petit monastère et on constate que c’est la récolte des abricots.

IMG_3514

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes à peu près à mi-chemin dans notre trek et le patron de l’agence a envoyé un véhicule pour nous ravitailler. On aura du mouton et des bières.

(29 juillet 2014)

Vive douleur au genou gauche cette nuit. Ça avait commencé la veille durant la descente de 1600 mètres. Cependant, il suffira d’une toute petite Advil pour engourdir le mal et pour le faire disparaître comme par miracle. Je m’en réjouis car ça m’inquiétait un peu.

Je continue à m’étonner du fait que les nuits ne sont vraiment pas froides. Tellement rien à voir avec le Népal à des altitudes comparables. Visiblement ça fait toute la différence de venir dans la région à l’été comparativement à l’automne.

Ce matin on nous conduit en voiture à l’endroit où il faut traverser le Zanskar. Il y a un pont. La construction a commencé sept ans plus tôt et pour le moment elle est interrompue car si j’ai bien compris, deux travailleurs sont tombés récemment dans la rivière et se sont noyés. En tous cas le pont est assez avancé pour qu’on puisse traverser à pied. Cependant on voit l’eau qui coule en dessous et c’est un peu étourdissant. Je me dépêche de traverser.

IMG_3521

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De l’autre côté, de nouveaux chevaux nous attendent. On repart et le temps est plutôt gris. Les paysages jusqu’au prochain campement ne seront jamais vraiment spectaculaires. Nous sommes au village de Sku, au bord de la rivière Markha. Nous ne sommes qu’à 3400 mètres. Donc il fait très chaud.

En après-midi je me rends au bord de la rivière, juste pour jeter un coup d’oeil. Je n’ai malheureusement pas apporté ma caméra.  Un troupeau de blue sheeps arrivent de l’autre côté de la rivière pour se désaltérer. C’est vraiment intéressant de les observer de si près. Ils sont à 10 mètres.

En fin d’après-midi on visite un petit monastère, très vieux et très pittoresque. On aboutit ensuite à une tente parachute et on boit des grosses bières.

Read Full Post »

Chicago

(13 juillet 2014)

Réveil à 2h30 AM après une nuit tourmentée. Quand je dois me lever aussi tôt pour aller prendre un avion j’ai toujours peur de passer tout droit. Le vol jusqu’à Toronto sera sans histoires. De même que celui jusqu’à Chicago ensuite.

On prend la ligne bleue qui nous amène jusqu’au centre ville. On doit changer pour la ligne rouge et deux stations plus tard on est tout près de l’hôtel.

On part donc à la découverte de la ville. Nous aimerons instantanément Chicago. On longe le Magnificent Mile, i.e. Michigan Avenue. C’est la rue des magasins de luxe. Il y a également de magnifiques buildings.

Pour dîner, on se rend au Pierogi Heaven, un boui boui polonais que j’avais identifié avant le départ. Les pierogis (raviolis) y sont excellents. Nous avons même droit à ceux aux fruits, comme dessert.

Comme première visite, on s’offre la Willis Tower, anciennement la Sears Tower. La vue d’en haut est époustouflante, surtout que le temps est très clair. Ça permet également de nous repérer dans le ville.

IMG_3017

 

 

 

 

 

 

 

 

De là on aboutit à un festival qui s’appelle « A taste of Chicago ». On peut y déguster en effet tout plein de trucs à manger et à boire. Il y a un monde fou et une ambiance très festive. Il y a également des concerts.

On jette un coup d’oeil à la magnifique fontaine de Buckingham et au célèbre « bean ». Ce dernier est intéressant car il est comme un miroir et on y voit le reflet des gratte-ciel  autour.

IMG_3042

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour souper, on se rend au Cheese Cake Factory. Ce dernier est juste à côté de notre hôtel. Le gâteau au fromage « dulce de leche » est vraiment super bon !

(14 juillet 2014)

Ce matin on commence notre journée par l’aquarium. Ce dernier est assez grand et on y passera un bon moment. Parmi les points forts, notons un bassin où il y doit bien y avoir plusieurs dizaines de raies et on peut les flatter. Nous avons droit également à un film 4-D sur des mammifères marins préhistoriques. C’est la première fois que je vis ce genre d’expérience. Il y a du vent, on reçoit des gouttelettes d’eau, le banc bouge et à 2-3 reprises on se fait planter une petite tige de plastique dans le dos. Très rigolo. Le spectacle des mammifères marins est bien mais bon, je m’attendais à plus.

Pour dîner on choisit un petit resto dans la tradition des delicatessens juifs des années 50. La bouffe est copieuse, la déco très réussie et il y a du bon jazz. Je prends leur “Schwartzy”Smoked Beef Brisket avec une broue et ma foi, je suis content !

IMG_3058

 

 

 

 

 

 

 

 

En après-midi, séance de shopping. Andréanne sera quand même relativement sage. Elle fait chauffer la carte, disons, avec une certaine retenue. À noter dans le quartier des magasins, un concessionnaire de voiture de luxe. Notre coup de coeur va pour une Bugati qui, si j’ai bien compris, roule à plus de 400 km/h et vaut pas loin de deux millions de dollars.

Souper en terrasse dans un petit bar à vin. Pizza, pâtes, le tout accompagné d’un Chianti tout à fait honnête.

(15 juillet 2014)

Comme première activité, visite du planétarium. On y regarde deux films. Le premier est plus spectaculaire et présente de belles images de galaxies, de planètes. Le second présente le ciel de Chicago. Andréanne va cogner de nombreux clous et je décrète que c’est fini pour elle les planétariums. 🙂

Il y a également des choses intéressantes à voir concernant l’exploration spatiale. Entre autres, on peut admirer la capsule Gemini 12 qui a été lancée en orbite en 1966 et a atterri dans l’océan un peu plus tard. Ce sont des expériences faites par la NASA en vue de se préparer pour l’exploration lunaire.

Il y a également un petit véhicule téléguidé qui est utilisé pour l’exploration martienne.

En après-midi on passe du temps au Navy Pier, sur le bord du Lac Michigan. Comme fait saillant mentionnons un très romantique tour de Grande Roue avec excellente vue sur le lac et les gratte-ciel autour.

Bref retour dans le coin des magasins pour permettre à Andréanne de faire une dernière folie. 🙂

En soirée, expérience culinaire un tantinet dépaysante au Sayat Nova, sympathique petit resto arménien du centre-ville.

(16 juillet 2014)

Ce matin, nous avons rendez-vous avec Sue au Field Museum, le musée d’histoire naturelle de Chicago. J’apprécierai beaucoup cette visite. Sue est le squelette de tyrannosaure le plus complet jamais retrouvé. 90% des os sont présents. Ce qu’il y a d’intéressant en plus, c’est qu’on présente un petit film 3-D de 30 minutes où on tente de reconstituer la vie de ce redoutable mammifère qui a vécu il y a 65 millions d’années.

IMG_3104

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce dinosaure, après sa découverte, a été vendu aux enchères et Chicago l’a obtenu pour 8.36 millions de dollars. C’est de loin le montant le plus élevé payé pour un squelette de dinosaure.

La collection de fossiles et de dinosaures est assez importante et on y passe un bon moment.

Pour dîner on se rend dans le petit et très propre quartier chinois de Chicago. On y mange un copieux porc moo shoo. C’est excellent et ça se mange un peu comme le canard de Pékin, i.e. avec de petites crêpes et une sauce brune foncé assez sucré. Andréanne commande un excellent tofu soyeux avec des légumes.

En après-midi on se prend un billet à usage illimité des Chicago water taxis. On va faire tout le trajet possible sur la Chicago River. C’est très relaxant et la vue sur les gratte-ciel est excellente.

 

IMG_3131

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme dernière activité, on grimpe au sommet du Hankok Center. Cette tour est à peine plus basse que la Willis Tower. On s’y rend après la tombée de la nuit et la vue sur Chicago illuminée est féérique. Et en prime, on a droit à un feu d’artifices !

IMG_3152

 

 

 

 

 

 

 

 

(17 juillet 2014)

Au programme ce matin, visite du Lincoln Park avec son très sympathique jardin zoologique. C’est un des derniers endroits du genre aux USA qui est complètement gratuit.  Considérant que ce zoo est effectivement gratuit, c’est un sacré bargain. On peut y voir beaucoup d’animaux dont des fauves, des zèbres, des giraffes, des rhinocéros et j’en passe. On y reste un bon bout de temps et c’est plutôt agréable.

Pour Andréanne ce sera l’occasion d’adopter un nouvel enfant. Il s’appelle Cyril et c’est un paresseux. Bon, j’avoue, il a un côté très sympathique et ça faisait longtemps qu’Andréanne en voulait un. 🙂

On poursuit vers le nord. On s’arrête brièvement dans un espèce de jardin botanique. On traversera ensuite Boy’s Town, le quartier gai de Chicago. Et on aboutira enfin au célèbre Wrigley Fields, stade de baseball des Cubs qui fête cette année son 100ème anniversaire. On se pose dans une petite terrasse juste à côté et je profite des bières à 1$. (C’est l’aubaine du siècle !) Ma seule déception de ce séjour à Chicago aura été de ne pas pouvoir assister à un match de baseball.

IMG_3194

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour souper, une derniére visite au Cheese Cake Factory. Le gâteau au fromage « plain » est vraiment leur meilleur !

(18 juillet 2014)

Ce matin Andréanne prend le chemin du retour assez tôt. Je vais la reconduire au dernier métro qui se rend directement à l’aéroport. Elle est toute bien fringuée et ça lui vaudra d’ailleurs, entre Chicago et Montréal, un surclassement en business class.

De mon côté je vais profiter de ma dernière demi journée à Chicago. J’opte pour le Washington Park et l’Université de Chicago. Ils sont collés l’un sur l’autre et selon mon guide de voyage, le campus de l’université est dans la tradition des universités britaniques.

Je prends donc le métro plein sud. J’aurai quelques moments d’angoisse en débarquant du métro. Je suis dans un quartier noir à 100%. Je ne sais pas si je dois repartir ou continuer. Mais bon, je continue et ça va prendre une bonne heure avant que je croise un visage un peu plus pâle, disons.

Le parc n’est pas très spectaculaire. Par contre les bâtiments de l’Université de Chicago sont vraiment très beaux.

Je reprends un bus en direction du centre-ville qui finira par tomber en panne. Retour rapide à l’hôtel pour prendre mes affaires et départ en vitesse pour l’aéroport. De là, tout s’enchaînera parfaitement bien jusqu’à Frankfurt dans un premier temps et vers Delhi ensuite.

Voilà, un séjour à Chicago très réussi !

Read Full Post »