Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2013

Soirée Gatsby

Mon Andréanne, toujours aussi élégante !

SoiréeGatsby

Publicités

Read Full Post »

Objectif atteint !

Au printemps lorsque j’ai commencé ma saison de footing je me suis fixé un objectif de 80 sorties. Et bien aujourd’hui, 26 octobre 2014, je viens tout juste d’atteindre cet objectif. Je n’ai pas calculé la distance exacte mais je l’estime à environ 450 km, i.e. la distance entre Québec et Ottawa.

Je range donc provisoirement mes espadrilles jusqu’au mois de mars.  À ce moment-là je reprendrai officiellement l’entraînement. Cette fois-ci j’irai avec une préparation un peu différente. Moins de course, mais plus d’escaliers et de randonnées proprement dites. Tout ça dans le but de me préparer à retourner grimper des montagnes dans l’Himalaya.

Mais bon, on y reviendra !

Read Full Post »

Hier dans l’ascenseur …

… j’étais dans ma bulle bien comme il faut et je fredonnais « Dream a little dream of me » avec beaucoup d’enthousiasme. Apparemment je ne fredonnais pas à l’intérieur de ma tête.

La dame à côté me dit : « Monsieur, vous avez pas envie de venir chanter dans ma chorale ? » 🙂

Read Full Post »

La journée du bonheur !

Hier Andréanne et moi avons débuté une nouvelle tradition.

Nous avons décrété qu’une journée par mois nous avons le droit de ne faire que des choses que nous aimons. Pas de balayeuse, pas de tondeuse, pas de vaisselle, etc.

On en a bien profité hier en tous cas.

Read Full Post »

(31 août 2013)

À 3h45 AM le taxi pour l’aéroport est là. On y est en 20 minutes. Arrivés, surprise ! Sylvain, un collègue d’Andréanne est là. On bavarde un peu avec lui. Il va à Hawaii.

Vol sans histoire jusqu’à Newark. De là autre vol sans histoires jusqu’à Las Vegas. Celui-là se fait dans le soleil et on voit très bien (surtout Andréanne qui est du côté gauche de l’avion) Grand Canyon.

Arrivés on se repère assez vite et on prend la navette qui dessert les hôtels du centre-ville. Tout ça va prendre beaucoup de temps. Il faut attendre d’être complet et ensuite on va tourner en rond d’un hôtel à l’autre dans le trafic de fin d’après-midi.Et on nous débarque en dernier !

L’hôtel est pas mal du tout. Il y a un mode fou dans les rues. C’est le week-end de la fête du travail, un des plus achalandés de l’année pour Las Vegas.

On se balade un peu mais on est fatigué et irritable et à prime abord l’ambiance de la ville ne nous plaît pas trop.

On fait aussi quelques magasins. On aboutit au Planet Hollywood pour souper. Et on se couche très tôt. Demain ça ira beaucoup mieux.

(1 septembre 2013)

On suit le conseil de Jaco et on prend un gros déjeuner chez Denny’s qui est à deux minutes à pied de l’endroit où on loge. Ce qu’on remarque immédiatement de Las Vegas c’est que le matin c’est extrêmement tranquille. En plus il ne fait pas trop chaud. On commence par Paris – Las Vegas avec sa fausse Tour Eiffel, son faux Arc de Triomphe et son faux Opéra Garnier. J’avoue que c’est cependant très joli. On poursuit avec le New-York New-York qui a l’air en restauration. L’endroit où il y a le faux pont de Brooklyn et la fausse statue de la liberté est clôturé.

De l’autre côté de la rue il y a le Excalibur. Et ensuite celui où il y le faux sphinx et la fausse pyramide. On visite un peu l’intérieur de ce dernier. Il est plus vieux mais pas mal.

Ensuite on se rend au Palms dans le but de visiter le magasin Playboy qui malheureusement est fermé depuis peu. Il fait une chaleur impitoyable dehors et le 30 minutes qu’on marche en milieu de journée va avoir raison d’Andréanne. Coup de chaleur ou déshydratation. Elle ne se sentira pas bien, va devoir s’asseoir sur le trottoir à l’ombre et ce fut un dur retour sur la strip en navette. Seuls les magasins du Cesar’s Palace réussiront à la réanimer complètement. 🙂

Retour à l’hôtel où de mon côté je profite des bières Michelob à 1$ au bar du casino de l’hôtel. Et on profite de la petite piscine de l’hôtel.

Souper au Cheese Cake Factory. Là on a une pensée pour Nicolas. Et on retiens la leçon : il faut prendre le cheese cake régulier. C’est lui le meilleur.

Un dernier crochet pour voir les fontaines du Bellagio illuminées.

(2 septembre 2013)

Ce matin on est pas trop pressé. On se rend à la Tour Eiffel et on grimpe en haut. La vue est excellente dans la lumière du matin. Ensuite on fait un crochet pour voir les flamands roses du Flamingo.

Vers midi on est chez Hertz pour prendre possession de notre voiture pour les 19 journées suivantes. On a réservé une Kia Rio et on est très angoissé à savoir si nos deux grosses valises vont entrer dans le coffre. Finalement on nous donne à la place une rutilante Focus toute équipée. On a même des « mags ». La sortie de la ville est très facile. On se dirige donc vers Grand Canyon et on fait un bref arrêt sur le pont qui traverse la rivière Colorado. On peut le traverser à pied et on a une vue magnifique sur Hover Dam.

On reprend la route. Le thermomètre sur le tableau de bord de la voiture marque 106 degrés à un moment donné. Ça donne 41 degrés Celsius. Mais bon on est à la clim et on n’en souffre pas.

La route est belle et les paysages excellents. Donc le temps passe vite. On s’arrête à Williams pour acheter pas mal de trucs à grignoter en prévision de nos trois jours à Canyon Village. On arrive vers 17h30. On s’installe à l’hôtel. À ma grande surprise on est à quelques secondes seulement à pied du canyon proprement dit. Demain on va l’explorer comme il faut.

(3 septembre 2013)

Ce qu’il y a de bien c’est que le resto du lodge sert les petits déjeuners à compter de 6h00 AM. Donc un peu avant 7h00 on attaque le Bright Angel Trail.  C’est le sentier le plus long et le plus difficile qu’on fera durant nos trois semaines. La distance à parcourir est de 14.4 km aller-retour et on descend de 925 mètres dans le canyon. Comme on peut s’en douter la descente est facile. On suit un chemin qui serpente tout doucement. On descend dans une vallée et c’est magnifique.

La remontée sera une toute autre histoire. Il commence à faire très chaud et il faut faire très attention à la déshydratation. Mais bon, on s’en sort en 5 1/2 heures. On aura vu nos premiers daims. On s’apercevra par la suite qu’il y en a partout dans le village.

En après-midi on est un peu fatigué mais on marche quelques kilomètres de plus le long du canyon en direction est.

(4 septembre 2013)

Ce matin on est prêt pour attaquer le South Kaibab Trail. Contrairement au sentier de la veille dont le point de départ était juste côté de notre lodge, ce dernier est beaucoup plus loin et on doit emprunter les navettes qui sillonnent le parc.

Le sentier est plus court. La distance à parcourir n’est que de 9.6 km et la descente dans le canyon n’est que de 620 mètres. Cependant, contrairement à celui fait la veille il est beaucoup plus exposé au soleil. Au final nous allons préférer ce deuxième sentier. Bien que nous ne soyons pas descendus aussi creux dans le canyon, on avance sur une crête et on a droit à un panorama de 360 degrés. Plus spectaculaire encore. On aperçoit aussi pour la première fois la rivière Colorado, qui a sculpté le canyon. Ça lui a pris tout de même six millions d’années. 🙂

(5 septembre 2013)

Dernière journée dans le parc. Ce matin on va y aller tranquillement. On va marcher en direction ouest le long du canyon sur une distance d’environ 12 km.

C’est facile et extrêmement agréable. On aperçoit nos premiers lapins et sur le chemin du retour (en navette) un élan mâle avec de magnifiques bois.

En après-midi il faut se déplacer vers Sedona. Bref arrêt au Wupatki Sunset Crater Volcano. Cet endroit est un peu décevant. Il n’y a pas grand chose à voir mis à part quelques spectaculaires coulées de lave. Le cratère comme tel n’est pas super. Heureusement qu’on n’a pas trop fait un grand détour.

On arrive à Sedona en fin d’après-midi. L’hôtel est très confortable. On a une chambre immense et une piscine. L’hôtel est sur une petite colline, à deux pas de l’aéroport. La vue sur les environs est vraiment superbe. On ira explorer tout ça demain.

(6 septembre 2013)

Temps magnifique ce matin à Sedona. Aujourd’hui nous ferons deux sentiers. Le premier est un 9.3 km dans le Boynton Canyon. On marche au fond du canyon et à cet endroit il y a beaucoup de végétation. En fait on aperçoit les parois du canyon à travers les arbres. C’est très agréable mais ça ne sera pas le plus spectaculaire des sentiers. En plus c’est l’endroit où on va rencontrer les maringouins les plus vicieux.:-)

En après-midi on profite de la piscine et vers 16h00 on s’offre le Airport Loop Trail (5.3 km). Le sentier débute tout près de l’hôtel et est plus spectaculaire que celui fait le matin. La vue sur les environs est excellente, avec les formations rocheuses rouges un peu partout. En plus dans ce sentier il y a énormément de cactus. On a préféré de loin ce sentier à celui fait le matin.

En soirée on a droit à un véritable déluge.

(7 septembre 2013)

Retour du soleil ce matin. Comme dernier sentier dans les environs de Sedona on attaque le West Fork Trail. C’est un sentier de 10.3 km un peu au nord de Sedona. On l’a gardé pour la deuxième journée car il est sur la route de Flagstaff et ça nous évite de revenir sur nos pas. Ce sentier est bien sympathique.

Mais comme celui de la veille il ne sera pas extrêmement spectaculaire. Le fait saillant : il longe une petite rivière qu’il faudra traverser en tout 26 fois.

En après-midi on se déplace vers Flagstaff. Le temps est gris et il y aura même un peu de pluie. Mais bon on réussit à faire une belle balade dans la ville qui est toute animée. En effet il y a une gigantesque compétition de voitures anciennes. Il y en a partout dans les rues. Andréanne en profite pour manger une barbe-à-papa, chose qu’elle n’a pas fait depuis plus de 10 ans.

(8 septembre 2013)

Journée consacrée au déplacement. En effet aujourd’hui on emprunte la célèbre route 66 sur plus de 600 kilomètres en direction est. Le matin, le temps est gris et il va même pleuvoir un peu. Mais à mesure qu’on se rapproche du Nouveau Mexique le soleil sort. Lorsqu’on arrive à Santa Fe, il fait un temps superbe. Un fait à noter : au dîner on s’arrête dans un petit village qui s’appelle Grants. En ce qui me concerne ça sera la meilleure exprérience de repas aux USA en trois semaines. Chaque client est un vrai personnage de film tant il est pitoresque. La bouffe n’est pas mal mais c’est l’ambiance que l’on va
trouver extraordinaire.

Là je suis un peu déçu de mon manque de planification. On va arriver à Santa Fe juste au moment où la fiesta annuelle se termine. Il y a une incroyable ambiance d’Amérique latine avec les mariachis, les petits kiosques qui vendent plein de trucs à manger. On entend beaucoup parler espagnol ici. Ça aurait été agréable d’en profiter plus mais bon on aura vu la fin. On se balade un peu. On visitera mieux le lendemain.

(9 septembre 2013)

Aujourd’hui c’est lundi et Santa Fe est très calme. On se balade pendant quelques heures. En fait ce n’est pas très grand. Mais la ville est extrêmement sympathique. Plein de petits restaurants, des cafés, des boutiques, des galeries d’art. On peut apprécier l’architecture très particulier en briques d’adobe de Santa Fe. On visite quelques églises, dont une qui contient le célèbre escalier miraculeux. En le regardant on se demande en effet comment il fait pour tenir debout. (Vous verrez sur les photos.)

On visite le parlement qui n’est pas bien spectaculaire.

En après-midi Andréanne avait repéré des outlets en périphérie de la ville. On s’y rend et on va finalement s’y attarder longuement et faire chauffer dangereusement la carte. 🙂 Il y a des aubaines incroyables, surtout au magasin Puma. En fait c’est surtout moi qui en profite.

(10 septembre 2013)

Tôt le matin en part en direction de Taos. C’est une autre ville du Nouveau Mexique où nous voulions nous arrêter. Le but de cet arrêt était de visiter le pueblo, i.e. un village indien existant depuis 1430. C’est un magnifique exemple de l’architecture en briques d’adobe à plusieurs étages. Le jeune homme qui nous fait faire la visite est très sympathique et on apprécie bien.

De là on repart en direction du Colorado. On va circuler sur de petites routes désertes à travers des zones peu peuplées. En plus les gens semblent vivre dans une certaine pauvreté. Il y a des roulottes, plein de carcasses de vieilles voitures. Mais mis à part cela, les paysages sont sauvages et intéressants.

La météo va finir par se gâter bien comme il faut et on aura droit à un sacré déluge. Pas super surtout que l’on suit régulièrement des gros camions. On finit par arriver à Cortez, petite ville du Colorado à une dizaine de miles du parc Mesa Verde que nous visiterons le lendemain.

(11 septembre 2013)

Le motel Tomahawk où on loge ne sera pas notre meilleur hébergement. Par contre la dame à la réception est vraiment super gentille. Comme elle un fort accent slave je finis par lui demander d’où elle vient. Elle vient de Gdansk en Pologne. Elle est toute enthousiaste quand je lui dis qu’on y est déjà allé.

Le parc de Mesa Verde est vraiment différent de tous les autres qu’on aura visités pendant le voyage. On y visite d’anciennes résidences construites à flanc de falaises et qui ont été habitées pendant 700 ans. Cependant vers l’an 1300, elles ont été abandonnées. D’ailleurs on n’en connaît pas la cause. On visite deux emplacements différents avec guide et c’est très intéressant de voir comment la vie de ces gens s’organisait à l’époque.

En après-midi on fait un excellent petit sentier pour observer des pétroglyphes anciens.

Pour souper, on se paie des sushis dans un charmant petit resto de Cortez.

(12 septembre 2013)

Aujourd’hui Dame nature va se déchaîner bien comme il faut. Pour notre deuxième journée à Mesa Verde nous avions identifié un sentier d’une quinzaine de kilomètres. Lorsqu’on arrive au début du dit sentier le temps est franchement gris mais pas plus que la veille et le temps avait fini par se dégager. On marche environ deux kilomètres et on arrive sur un espèce de plateau. Là on voit à l’horizon des nuages gris foncés. On entend aussi du tonnerre. Pour l’instant c’est loin mais on en conclut que ce ne serait pas sage de continuer. Donc retour en vitesse à la voiture juste à temps car l’orage sera violent.
Il y aura même de la grêle à un certain moment. Tout ça dure une heure et après on part se balader dans un autre sentier plus court car on a perdu du temps avec tout ça.

Le reste de la journée on se déplace vers Moab en Utah où nous passerons les quatre prochaines nuits. On entre donc en territoire mormon avec leurs lois étranges sur l’alcool entre autres. Par exemple dans un restaurant il est interdit de commander une bière si la première n’est pas terminée. On l’avait lu et on en a été témoin au restaurant un soir, à la table d’à côté.

Pour le reste de la journée on profite de la piscine de l’hôtel.

(13 septembre 2013)

Aujourd’hui on part tôt à la découverte du parc de Arches. L’entrée est à cinq miles seulement de Moab. Ce parc sera probablement notre préféré. On débute par un sentier qui s’appelle Devil’s Garden Trail. Il a une douzaine de kilomètres et permet d’observer des formations rocheuses magnifiques dont neuf arcs de pierre. Sur la fin du sentier il y a aura un peu de pluie et j’avoue qu’on aura peur un peu. En effet les pierres mouillées deviendront extrêmement glissantes. Heureusement ça ne dure pas très longtemps. On complète en après-midi avec un autre sentier qui s’appelle Broken Arch. Paysages tout aussi beaux.

C’est suffisant pour aujourd’hui.

(14 septembre 2013)
Ce matin on se dirige dans un premier temps vers le Dead Horse State Park. C’est mon ami Guy qui m’avait recommandé d’y aller. La vue sur le canyon est extrêmement spectaculaire. Et on voit vraiment bien la rivière Colorado. Mais le temps est un peu gris et brumeux et les conditions ne sont pas super pour la photo. (On y retournera le lendemain !)
On se dirige ensuite vers le parc Canyonlands. On fait un premier sentier, la Aztec Butte. Pas énormément spectaculaire mais sympa comme petite randonnée. Ensuite on va marcher assez longtemps le long du canyon. Ce dernier est somme toute assez spectaculaire. Mon ami Guy m’avait dit de ne pas visiter ce parc car il n’était pas super. Je le trouve un peu sévère dans son jugement.

Là le problème c’est que l’on voit d’énormes nuages gris qui s’avancent tout doucement vers nous. À un moment donné on veut faire un autre sentier mais la météo visiblement va se gâter. Comme de fait les nuages noirs s’amènent au dessus du canyon. C’est extrêmement spectaculaire de voir la pluie au loin, les éclairs. On reste un bout de temps à observer la progression de l’orage. Et à faire des photos. Évidemment ça finit par nous tomber dessus et on décide de rentrer à Moab.

(15 septembre 2013)

Pour notre dernière journée à Moab on retourne à Dead Horse State Park pour refaire des photos. Aujourd’hui le soleil brille de tous ses feux. Ensuite on retourne à Arches pour en compléter la visite. On commence par un petit sentier très sympa qui s’appelle Park Avenue, certainement en raison des formations rocheuses de chaque côté qui ressemble à des gratte-ciel. On continue avec une balade guidée (avec un ranger) afin d’en apprendre un peu plus sur la faune, la flore et la formation géologique du parc. On termine la visite par le Double « O » arch, le Turret arch et le Double arch.

Pour le reste de la journée on se dirige vers un vignoble qui s’appelle Castle Creek. C’est le plus important producteur d’Utah. La route pour s’y rendre est absolument magnifique. Il doit bien y avoir une bonne vingtaine de kilomètres et on roule au fond d’un canyon, en longeant la rivière Colorado.

La visite est très sympa. Ils produisent huit vins différents. Les vignes poussent littéralement dans le désert. Les vins sont pas mal. On peut tous les déguster. On achète une bouteille de blanc qu’on boira quelques jours plus tard. On achète aussi une chose que je ne m’attendais pas à trouver ici : du fromage en grains. Il est très relevé et excellent. Ça aurait fait une poutine de luxe. 🙂

La seule chose par contre c’est qu’ils le gardent au frigo et il ne fait pas beaucoup « couic » quand on le mange.

(16 septembre 2013)

Une chose importante à mentionner : il y a beaucoup de daims dans les parcs. Cependant ce qui est moins drôle c’est qu’en 19 jours à se balader en voiture on en aura vu six écrasés sur le bord de la route.

Donc on se dirige vers l’ouest en direction de Bryce Canyon. La route est toujours aussi belle. Une chose qui nous frappe depuis le début du voyage c’est qu’il n’y a pas beaucoup de trafic. On a souvent la route juste pour nous.

En milieu de journée on arrive à l’entrée du parc. Bryce Canyon sera un des nos préférés. Premièrement nous sommes à 2300 mètres d’altitude et il fait à peine plus de 20 degrés. Le temps est clair et la lumière parfaite.

On commence par marcher assez longuement le long du canyon. En toute honnêteté, bien que Bryce Canyon soit beaucoup plus petit que Grand Canyon, il est encore plus joli. La roche est parfois rouge, parfois blanche, parfois beige. Et il y a les formations rocheuses qu’on appelle Hoodoos, qui sont comme des cierges sculptés au fil du temps par l’érosion.  Magnifique.

En fin d’après-midi on descend un peu à l’intérieur pour aller voir une formation rocheuse qu’ils ont surnommée Tower Bridge à cause de sa lointaine ressemblance avec le célèbre pont londonien.

En passant on habite dans le petit village de Tropics, à 10 miles de l’entrée du parc. En fait c’est une rue, deux restaurants, un general store et quelques hôtels. Notre lodge est vraiment confortable et… il y a même des lamas dans l’enclos juste à côté. (Andréanne l’amie des bêtes ira leur donner des poires le lendemain matin.)

(17 septembre 2013)

Ce matin on combine deux excellents sentiers, celui de la Queen’s garden et celui et de Peekaboo. Ça va nous occuper pendant quelques heures. Les paysages sont absolument magnifiques. Il fait frais et la lumière est parfaite pour la photo. Fait cocasse : la dame qu’on a croisée à cheval et qui chante du Felix Leclerc.

En après-midi on fait une brève visite à Red Canyon mais là j’avoue que nous n’avons plus envie de marcher. On décide d’aller à Panguitch, une petite ville à l’allure un peu western à une trentaine de kilomètres plus loin. On va se boire des p’tits cafés, on se promène un peu dans la ville et on rentre à l’hôtel.

(18 septembre 2013)

Direction Springdale ce matin, petite ville située à l’entrée du parc national Zion. Un fait à signaler : j’avais réservé plusieurs mois à l’avance un Bed & Breakfast. J’avais même parlé à la dame pour des questions de carte de crédit. Toujours est-il que quelques jours avant de partir je lui avais écrit pour confirmé notre arrivée. Elle m’avait annoncé que son mari était mort subitement deux semaines plus tôt et qu’elle ne savait pas si le Bed & Breakfast allait être ouvert lors de notre passage à Springdale. Finalement c’est sa fille qui nous a accueilli et l’endroit était bien sympa, si ce n’est que ce sont les deux seuls jours du voyage où nous n’avions pas de WIFI. (On a cependant survécu à ce drame.)

Nous sommes donc arrivés au parc national en fin d’avant-midi et il y avait un monde fou. Pour entrer il faut traverser un spectaculaire tunnel de plus d’un mile et creusé dans la roche dans les années 30.

Après avoir trouvé difficilement un parking on se rend au Visitor Center où un monsieur nous recommande deux sentiers pour l’après-midi. On emprunte donc les navettes qui sillonnent le parc et on fait les deux sentiers en question. Le premier nous permet de voir trois petits points d’eau. Il est sympa mais pas très spectaculaire. Sur la fin on a une belle vue sur la vallée et la rivière en bas. Le second, le Watchman Trail grimpe un peu et la vue est belle sur les environ. Mais après les paysages absolument grandioses observées dans les jours précédents on a trouvé que Zion n’est pas très spectaculaire.

(19 septembre 2013)

Aujourd’hui on attaque le Angels Landing, le sentier que je voulais faire absolument à Zion. Dans ce cas-ci j’avoue qu’on en aura pour notre argent. Au total la montée est d’un peu moins de 500 mètres. Cependant la partie finale du sentier est assez dangereuse. À éviter absolument si on a le vertige. Le sentier passe sur une crête. À certains endroits, on avance sur une surface de pas plus de cinq pieds de large. Et ça tombe de 500 mètres de chaque côté. On se tient continuellement après des chaînes fixées solidement (du moins on espère !) à la parois. J’avoue que j’avais hâte d’avoir atteint le sommet et d’être retourné bien en sécurité en bas.

Ensuite comme on a encore beaucoup de temps on marche un bon deux heures de plus le long du canyon. D’ailleurs à certains endroits on a une excellente vue sur l’endroit où on est grimpé juste avant. Et on peut aussi voir la falaise qui chute de 500 mètres. En passant il y a un panneau en bas du sentier du dit que depuis 2004 six personnes sont décédées en faisant une chute dans le ravin.

Pour le reste de l’après-midi on relaxe. On boit des p’tits cafés. Il fait un temps absolument radieux.

En soirée je me paie un festin indécent de côtes levées.

(20 septembre 2013)

Départ tôt le matin en direction de Las Vegas. Il y a environ deux heures et demi de route à faire. Comme prévu on s’arrête au Halloween Mart, un gigantesque magasin de costumes d’Halloween. Andréanne et moi achetons nos costumes pour le prochain party chez Renée et JN.

De là on se dirige vers l’hôtel.

L’après-midi sera consacré exclusivement au shopping. Ça ne sera pas trop fructueux mais le lendemain ça ira mieux.

Pour souper on retourne au Cheese Cake Factory. Finalement je l’aime bien ce restaurant. Et les gâteaux au fromage sont excellents.

(21 septembre 2013)

Pour notre dernière journée à Las Vegas on poursuit le shopping. Andréanne trouvera finalement la fameuse robe qu’elle souhaitait acheter. Elle la trouvera à un endroit totalement inattendu et à un prix raisonnable. En tous cas elle a l’air contente.

On va visiter le musée de Madame Tussault. J’ai vu au fil des ans un nombre incroyable de photos prises dans ce musée. Que ce soit celui de New-York, celui de Londres, etc. Mais nous n’y étions jamais allés. Finalement j’apprécie beaucoup la visite. Il y a de nombreuses statues de cire et l’ambiance est excellente.

Après le souper on assiste à la fausse éruption volcanique en face du Casino Mirage. C’est quand même impressionnant tout ça. Comme on est très proche en plus on peut constater à quel point ça produit beaucoup de chaleur.

Un peu après 20h00 on prend un taxi qui nous amène à l’aéroport.

Le vol de retour part à 23h30 pile et pour le reste tout va s’enchaîner parfaitement bien jusqu’à Toronto, Montréal et finalement Québec.

Voilà. Un séjour aux USA très réussi.

Read Full Post »