Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2009

 
Voici une recette de filets de porc toute simple et franchement excellente.
 

Ingrédients

2 filets de porc
30 ml (2 c. à tab ) de farine
30 ml (2 c. à tab) d’huile végétale
15 ml (1 c. à tab ) de beurre
1 oignon haché
500 ml (2 t ) de champignons coupés en tranches
30 ml (2 c. à tab ) de paprika
1 pincée de piment de Cayenne
180 ml (3/4 t ) de bouillon de poulet
10 ml (2 c. à thé ) de jus de citron fraîchement pressé
2 ml (1/2 c. à thé ) de sel
125 ml (1/2 t ) de crème sure légère
45 ml (3 c. à tab ) de persil frais, haché

Préparation

1. À l’aide d’un couteau bien aiguisé, couper les filets de porc en tranches de 1/4 po (5 mm) d’épaisseur. Passer les tranches de porc dans la farine et les secouer pour enlever l’excédent. Dans un poêlon à surface antiadhésive, chauffer la moitié de l’huile à feu moyen-vif. Ajouter la moitié des tranches de porc et cuire pendant environ 3 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient dorées de chaque côté. Cuire le reste du porc de la même manière dans le reste de l’huile. À l’aide d’une écumoire, retirer le porc du poêlon et le mettre dans un bol. Réserver.

2. Dégraisser le poêlon. Ajouter le beurre dans le poêlon et le faire fondre à feu moyen. Ajouter l’oignon et cuire, en brassant de temps à autre, pendant environ 5 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit doré. Ajouter les champignons et cuire, en brassant souvent, pendant environ 4 minutes ou jusqu’à ce que tout le liquide se soit évaporé. Ajouter le paprika et le piment de Cayenne et mélanger.

3. Remettre le porc réservé dans le poêlon et mélanger pour bien l’enrober. Ajouter le bouillon de poulet, le jus de citron et le sel et porter à ébullition. Laisser bouillir pendant 3 minutes. Ajouter la crème sure et le persil et mélanger. Réchauffer. Servir aussitôt.

Publicités

Read Full Post »

Concert du printemps

 
C’était donc hier soir notre concert du printemps.  
 
Nous avions un répertoire franchement excellent et assez difficile. On s’en est bien sortis dans les circonstances.  Un des faits saillants du concert a été la participation d’un violoniste invité pour deux pièces.
 
De plus nous étions tous d’accord pour dire que le présentateur retenu pour l’occasion était un des meilleurs que nous avons eu.
 
Voici les pièces que nous avons interprétées :
 
  • The King’s March (Soren Hyldgaard)
  • Of Castles and Legends (Thomas Doss)
  • La liste de Schindler (John Williams)
  • Alpine Flower’s Party (Itaru Sakai)
  • The Round Table (Bert Appermont)
  • Superman (John Williams)
  • Danse diabolique (Joseph Hellmesberger)
  • Rapunzel (Bert Appermont)
  • The Devil Went Down to Georgia (Charlies Daniels)
  • Batman (Danny Elfman)
  • Les Incroyables (Danny Elman)

Tous nos p’tits copains et copines étaient là. Ce fût un très beau week-end de musique !

Read Full Post »

Adieux et retrouvailles

 
C’est avec une certaine tristesse que j’ai terminé ce matin le 13ème et dernier tome du cycle de l’Assassin royal. Je quitte donc ainsi tous les merveilleux personnages qui m’ont accompagné pendant les neuf derniers mois.
 
C’est possiblement ce que j’ai lu de plus captivant de toute ma vie. N’hésitez pas à plonger dans ce récit. Dès le départ vous serez totalement séduit et vous ne pourrez vous arrêter que lorsque vous serez rendu à la dernière page du dernier tome.
 
Quant à moi je vais laisser passer un peu de temps. Je compte par la suite attaquer les treize tomes des "Aventuriers de la mer", également de Robin Hobb. Et tout aussi bon à ce qu’il paraît.
 
Bonne lecture !    
 

Read Full Post »

 
Andréanne et moi avons officiellement décrété l’ouverture de la saison du rosé.
 
Nous avons accompagné ce premier rosé de 2009 de succulentes (et gigantesques) pattes de crabe géant de l’Alaska. C’est toujours un  régal !
 
 
 
 
 

Read Full Post »

L’Homme noir

 
L’Homme noir est le 12ème et avant dernier tome du cycle de l’Assassin royal. Je l’ai dévoré en quelques jours seulement.
 
En voici le résumé :
 

Sur Aslevjal où le dragon noir gît enfoui dans la glace, Fitz retrouve le fou venu mener à bien la mission qu’il s’est donnée – et dans laquelle il devrait perdre la vie. Mais, d’abord, il faut se rendre au coeur de l’île pour dégager la bête, et le groupe doit affronter des dangers d’autant plus inquiétants qu’on n’en connaît pas l’auteur : de subtiles attaques d’Art poussent Lourd et Fitz à s’opposer, puis ce dernier perd toutefaculté d’artiser. Est-ce le fait du mystérieux Homme noir qui hante le glacier ou bien de la Femme pâle, ennemie acharnée du fou et des Loinvoyant ?

Fitz devra livrer son plus terrible combat, écartelé entre la fidélité qu’il voue aux Six-Duchés et l’amour qu’il porte au fou. Tout à la fois, il doit affronter Burrich et le poids de ses remords, Umbre qui veut le contraindre à obéir, les Outrîliens manipulés par la Femme pâle, et la puissance effrayante de Tintaglia, la femelle dragon, prête à tout pour ramener au jour l’unique mâle survivant de son espèce.

 

Read Full Post »